Des emballages Eco friendly et… comestibles

La réglementation française a interdit en juillet 2016 les sacs en plastique à usage unique. En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable de disparaitre des rayons. Les packs comestibles vont-il lancer la tendance ?

 

 

 

Le pionnier, Lavazza, invente en 2003 la Cookie Cup. Fruit de la collaboration entre un designer et un pâtissier, ces tasses en pâte sablée, imperméables grâce à un glaçage spécial à l’intérieur, se mangent après avoir bu l’expresso qu’elle contenait.

Source : lavazza.com

Depuis , Do eat, a lancé une gamme d’emballages design et comestibles qui peuvent être personnalisés à l’aide d’une encre végétale. Les emballages Do Eat sont réalisés selon une recette à base d’eau et de fécule de pomme de terre. 100% biodégradables. Le goût neutre de ces « verrines » leur permet de contenir aussi bien des plats sucrés que salés et elles passent également au four. Livrées dans un emballage en carton recyclé, elles se conservent jusqu’à 6 mois. La gamme de verrines devrait bientôt s’étoffer d’emballages de sandwiches et biscuits.

Source : doeat.com
Source : doeat.com

Enfin, le projet “Edible cutlery”, propulsé par des plateformes de crowfunding en 2016, a l’ambition de devenir la première production de masse de couverts comestibles. Servant aussi bien à manger qu’à être mangée à la fin du repas, cette invention indienne à base de céréales comme le millet ou le sorgho, très cultivés en Asie, a la spécificité de ne se biodégrader qu’au bout de 3 jours. C’est un produit peu énergivore à produire et qui pourrait donc tout à fait se retrouver dans de nombreuses enseignes de restauration rapide à travers l’Inde… mais aussi le monde. Après les cuillères, des fourchettes et des paires de baguettes – pour le marché asiatique – sont en cours de développement.

Source : bakeys.com

Laetitia Masini

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *